Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/01/2018

Ils sortent les griffes contre la présence des animaux dans les cirques. Ces citoyens engagés étaient postés aux abords de Medrano, ce dimanche, à Noron.

Dissipées les tensions qui avaient émaillé leur dernière action devant le Wonderful Christmas circus, le 9 décembre (*), les membres du Collectif niortais pour les animaux remettaient le couvert dominical, hier, aux abords du cirque Medrano. D’ailleurs, pour éviter tout nouveau dérapage, les policiers de Niort avaient fait de la prévention, dès hier matin, engageant les personnes du cirque à ne pas aller au contact des manifestants. Pas d’incident cette fois.
“ Contre-nature ”Installé à Noron pour huit représentations depuis vendredi, avant de rejoindre Saint-Jean-d’Angély ce lundi, le cirque, une cinquantaine d’animaux, avait droit à sa haie d’honneur pour ses deux séances de l’après-midi.
A bonne distance, masques d’animaux au vent sous le frais crachin, pancartes vilipendant l’exploitation animale en étendard, ils étaient ainsi trente à interpeller silencieusement les automobilistes par leur présence.
Une culpabilisation de plus pour les familles venues tranquillement passer un moment de détente ? « Non ! Nous sommes là pour les informer, les faire réfléchir sur le bien-être animal. Juste pour qu’ils se posent la question sur cette captivité contre nature dont ils sont complices, finalement, en venant », répond Monique Johnson, élue Europe écologie - Les Verts, qui s’est jointe au mouvement.
Bébé dromadaire ne sera pas niortais…Bastien Dufour, jeune porte-parole du collectif, Rochelais aujourd’hui mais qui a habité pendant deux ans à Niort où il a fait partie de l’association pour la protection animale L214, est affirmatif : « On sait très bien que ces conditions de captivité, de transport, de bruit, de dressage, vont à l’encontre du bien-être de l’animal. »
« Non, rétorque Celia Berthier-Caroli, huitième génération de la lignée familiale de dresseurs, à la présentation des numéros d’animaux sur cette tournée de Medrano. Pourquoi on maltraiterait nos enfants, nos bébés ? Un félin nous attaquerait et que pèserais-je devant un éléphant ? Si on ne veillait pas à son bien-être, vous croyez qu’un animal travaillerait correctement ? Je dis à ces gens de venir voir. Je voudrais que ça se passe comme en Autriche où il y a un contrôle vétérinaire dès l’arrivée du cirque, ce qui dissiperait les inquiétudes du public face aux dérives inqualifiables qu’il y a pu y avoir. Si les animaux ne se sentaient pas bien, vous croyez qu’ils donneraient des naissances, comme ce petit dromadaire qui doit naître tout prochainement chez nous ? ».
Le dromadaire ne sera pas niortais. Peut-être angérien ce lundi… Sa future maman est repartie tranquillement, hier soir, sans heurts après cette manifestation pacifique. Le collectif citoyen niortais envisage, lui, de systématiser ses actions à chaque venue de cirque à Noron. Il compte interpeller très vite les parlementaires par courrier, espère qu’à Niort, le conseil municipal votera une motion. Dans l’espoir d’une loi, sachant qu’un maire n’a pas, en France, autorité pour s’opposer à la présence d’animaux dans les cirques.
(*) Trois membres du collectif affirmant avoir été agressés par un représentant du cirque avaient déposé plainte, plaintes qui furent classés sans suite

Animaux (249)
    Chiens(37)
    Chats(8)
    Oiseaux(0)
    Poissons(1)
    Autres animaux(15)
    Accessoires(138)
    Services(46)
    Autres(4)

20:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.